Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 11:40

Suite à l'accident de Nathan, je publie, ce que j'avais publié sur un autre forum au sujet de l'accident de trajet que j'ai subis en mai 2007.

Vous trouverez tout ce qui peut vous attendre si un jour de malchance cela vous arrive.

Il y a de la lecture..... Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 630523
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Fat Boy Jim le Ven 12 Nov 2010 - 11:44

Tidou a écrit:Il y a de la lecture..... Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 630523
Heeeuu... Où ça ??? scratch Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 129364

___________________________________________________________________________________________________________________________________
Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait.

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Team_r10
Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso214 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso215 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso216 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso211 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_10

Le blog de Jim : Climb & Ride
Fat Boy Jim
Fat Boy Jim
Modo
Modo

Masculin

Messages : 38224
Age : 48
Emploi/loisirs : Tapoteur de clavier
Localisation : Grenoble

http://climbandride.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 1

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 11:45

02 Mai 2007, 18h20, parking de mon boulot.

Je démarre le scoot, le temps de m'équiper, Un filet de gaz et me voilà en route pour sortir du parc, premier rond point, tranquille.
Deuxième rond point, ligne droite un peu plus de gaz, j'arrive sur l'esplanade, 30 km maxi, tout doux il y a une rigole qui traverse la voie.
Coup d'oeil à gauche à l'intersection, rien en vue, coup d'oeil à droite quelques gosses au stop rien de méchant, je continue tout doux (limitation toujours à 30)

Ombre blanche mouvante à gauche, frein en urgence, choc. Plus rien ....

Tiens je ne suis plus sur le scoot, je me fais tout mou, choc au sol, mon sac à dos se détache, je me laisse rouler vers le trottoir, il m'arrêtera.
C'est bon, je ne bouge plus, mal à l'épaule et à la jambe gauche, mais tout le reste bouge normalement, je me hisse sur le trottoir, comme je peux, je sais que maintenant je vais devoir attendre un moment les premiers secours.

Autour de moi, les gens causent, certains veulent m'enlever mon casque, d'autres s'y opposent, je mets ma main droite sur ma tête pour enrayer tout geste stupide.
A la première personne prés de moi, je demande d'aller relever le numéro du véhicule, elle m'informe que les pompiers arrivent, et la voiture a continué sa route vers le parking, mais c'est un cul de sac, donc on va le retrouver. C'est bon on a le numéro, mais personne n'était au volant, au bruit je sais que les pompiers arrivent.

A retenir :

* Si vous êtes conscient, tachez de minimiser l'impact, restez "souple" regardez devant vous pour voir où vous aller arriver.
* Une fois stable, essayez de bouger chacun de vos membres.
Si vous pouvez, mettez-vous dans une position la plus confortable possible, vous en avez pour quelques moments à passer allongé en attendant les premiers secours.
* Sollicitez les personnes autour de vous, pour prévenir les secours, identifier les autres véhicules.
* Soyez si vous le pouvez, attentif à ce que l'on ne vous retire pas votre casque.
* Communiquez avec les gens autour de vous, pour rester conscient.
* Demandez à ce que l'on prévienne un de vos proches, si vous pouvez en donner le numéro de téléphone.

Législation :

* Vous êtes victime et/ou responsable d'un AVP, (Accident de la Voie Publique)
* Pour le moment, les responsabilités ne sont pas recherchés.
* Vous bénéficiez de l'assistance publique, sans restrictions.

Pour le moment, votre préoccupation doit être de garder conscience, le matériel ne compte pas et vous ne pouvez vraiment estimer vos blessures.
Vous n'avez rien d'autre à faire.
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 2

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 11:47

Les premiers secours arrivent sur les lieux de l'accident, la police est soit déjà là, soit pas loin derrière.

Le secouriste, fait un rapide bilan, constate la position anormale de ma cheville gauche.
S'en suis un échange assez rapide, sur les endroits douloureux et le niveau de la douleur, les manipulations sont douloureuses, pourtant les gars faisaient vraiment tout pour l'éviter.
Un secouriste commence à couper mes vêtements, pour m'ausculter un peu plus, il me rassure en me parlant de la prise en charge par l'assurance, à mon tour d'être rassurant, ce n'est que du matériel, coupez, je n'en ai cure, lui dis-je.
Ensemble, nous décidons le retrait de mon casque, n'ayant aucune douleur à la tête, finalement j'ai quand même un joli hématome, mais même pas une bosse, juste un bleu, probablement suite au choc à atterrissage .

Environ 10 à 15 minutes après l'accident, alors que les secouristes s'occupent de moi, arrive un homme, qui ne m'adresse d'autres mots que "vous rouliez trop vite".
Bien conscient, je lui réponds que non, que cela ne pouvait être, mais il se répète et finit par se faire envoyer bouler par le secouriste l'invitant à en parler à la police.
Plus tard, je réalise qu'il s'agit du conducteur de la voiture, la colère et la rage estompent ma douleur, non seulement c'est un délinquant routier, mais en plus il n'a aucun scrupule à vouloir m'enfoncer un peu plus, mettons cela sous l'effet du choc, peut-être ne le pensait-il pas ?

Une jeune femme policier vient recueillir mon premier témoignage, tandis que les secouristes me posent dans la coquille, avant de m'évacuer vers l'hôpital.
Elle m'informe avoir fouillé mon sac à la recherche de mes papiers d'identité, je me rappelle qu'elle et un secouriste m'ont auparavant demandé à pouvoir le faire.
Elle m'informe qu'elle se charger de prévenir mon épouse, je l'enclins à être la plus rassurante possible.
Pendant ce temps, secouristes et policiers, collectent mes effets personnels et les disposent dans un grand sac rouge, qui me suivra jusqu'à l'hôpital.

A retenir :

* Soyez le plus précis possible en parlant de vos douleurs, ainsi que de leur intensité.
* La douleur se mesure sur une échelle de 0 à 10 : 0 aucune douleur, 10 douleur insupportable.
* Pendant les manipulations attendez-vous à connaître quelques douleurs supplémentaires, même si ils font tout pour l'éviter.
* Aucun médicaments ne vous sera donné, c'est normal, tout comme il vous sera interdit de boire, manger ou fumer.
* Les secouristes, n'auront pas le choix que de couper vos vêtements bien souvent, ils vous informeront que cela sera pris en charge par l'assurance.
* Dés son arrivée sur place, la police entame son enquête, d'abord des constatations, puis le recueil des témoignages.
* Vos effets personnels, seront rassemblés et vous suivront à l'hôpital.
* La police va établir une main courante, qui pourra vous être fournie par la suite.
* Un de vos proche sera informé, si la police a pu en obtenir le numéro, soit par vous, soit par un document que vous possédez.
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 3

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 11:51

Bon, me voilà à l'hôpital, mon épouse ne tarde pas à me rejoindre, elle est énervée mais cela se comprend.
Le choc du choc (Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 129364 ) est passé, je suis en vie, en entier, la peur descend doucement, la douleur devient plus forte.
Autour de moi, c'est l'affluence, mais je suis dans les prioritaires, direct en salle d'examen, après un passage en radio.
Le docteur, un chirurgien, vient faire le point, il a vu les radios, c'est pas terrible... il m'explique que pour l'épaule, il n'y a qu'à immobiliser, mais les malléoles cela va faire l'objet d'une opération avec broches et plaque. Là c'est clair, j'ai la trouille.

Et puis, alors qu'il conversait avec moi, tout en auscultant ma cheville, sans crier gare il m'a remis en place un os, là tout l'hôpital a du m'entendre hurler, mais c'était nécessaire, ma fracture des malléoles virait en fracture ouverte.
Puis j'ai su que j'allais être opéré dans la nuit, dés qu'un bloc serait libre.

Du passage au bloc, je n'ai que le souvenir de la salle d'attente et de la salle de réveil, c'est tout.
Mais j'ai eu deux réveils, le premier j'ai vomi tout ce que je pouvais et je me suis rendormi, au deuxième réveil, j'étais vaseux, mais la douleur à la cheville était bien moins forte et surtout différente, l'attelle et le matériel devait jouer pour beaucoup dans cette sensation.
On m'a remonté dans ma chambre, et j'ai commencé à refaire un peu le fil de l'histoire, mais en décousu et avec en tête une question récurrente, ai-je fait une connerie ? Dans le même temps j'avais l'esprit qui battait la campagne, bref l'anesthésie me jouait quelques tours.

Bon, je suis resté huit jours à l'hôpital, et toujours la même routine, réveil, petit déjeuné, télé, soins, déjeuné, soins, visite, diné, télé, dodo.
Avec entre deux, radio de contrôle et traitement anti-douleur.

Au deuxième jour, j'ai reçu la visite de la police, pour prendre ma déposition, puis j'ai eu la visite du médecin légiste.
J'ai été informé de l'existence du Bureau d'Aide aux Victimes.

Le plus pénible, c'est à chaque rotation d'infirmières et en fait à chaque personne qui vient, de devoir lui raconter l'accident et donc de le revivre... et toujours cette question, ai-je fait une connerie en roulant.

Bien sûr, a commencé le manège de l'administration avec l'avantage que l'on venait à moi pour remplir les papiers, ma femme a eu la déclaration d'accident de travail dés le lendemain et tout s'est correctement mis en place coté paperasse.

Au bout de huit jours, mon état étant stable, j'ai été transféré en centre de réadaptation fonctionnelle

A retenir :

* Pas grand chose en fait, il faut suivre les indications des médecins et des infirmières.
* Avoir ses documents sur soi, permet de ne pas être trop tracassé.
* La déclaration d'accidents doit être faite dans les 24h auprès de son employeur (si accident de travail ou de trajet)
* Une autorisation de prise en charge est établie par l'hôpital et doit être transmise à la Sécurité Sociale
* Le médecin, va établir un certificat initial, dans lequel figure vos blessures et votre nombre en jour d'ITT (Incapacité Temporaire Totale) (cela sera utile plus tard)
* Un proche, ou vous devez informer votre assurance de l'accident, dans un délai de 48h.
* Pour le côté assurance, au jour de l'accident démarre la période de GTT (Gène Temporaire Totale) et cela temps que vous êtes à l'hôpital.
* La visite du médecin légiste est indispensable pour l'établissement du procès verbal.
* Dans le cadre d'un accident de travail ou de trajet, l'employeur vous remet un triptyque, qui sert à vous dispenser de toutes dépenses liées à votre état de santé, il faut le conserver en permanence.

8 jours d'hospitalisation, une opération en urgence pour arriver à un état stable.
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 4

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 11:55

Je suis transféré en centre de rééducation fonctionnelle, c'est le premier pas vers un retour à la vie normale Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 105395

Les douleurs sont toujours là, et je ne peux toujours quasiment rien faire par moi-même, puisque je ne peux bouger le bras gauche, ni me servir du pied gauche, interdiction formelle de le poser au sol, sous peine de devoir subir une nouvelle opération avec pose de fixateurs externes cette fois-ci.

Donc à moi les joies du fauteuil roulant. Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 375993

La clinique où je suis, me fais passer un bilan médical et j'entame un peu de rééducation, uniquement l'épaule, j'apprends doucement à déplier le bras pour arriver à le faire pendre le long du corps, cela fait vraiment très mal, l'articulation de l'épaule est complètement ankylosée, mais c'est motivant, enfin, de pouvoir re bouger un peu.

Mais la clinique est assez loin de chez moi, et j'ai peine à voir mon épouse faire l'aller et retour quotidien, parfois même en amenant les enfants, je fais un épisode dépressif, du coup la douleur augmente et j'en veux à la terre entière. Même si le personnel de la clinique était au petit soin avec moi, d'une patience et d'une gentillesse à toute épreuve, je demande mon transfert dans une clinique plus proche pour rapprochement familial, un état de sortie est fait avec bilan médical et kyné.

Nouvelle clinique, à deux pas de chez moi, là c'est le top, mon épouse peut venir me voir, sans peiner de trop et je suis dans une ville où j'ai passé quelques années et pas mal de mes amis sont dans le coin.
Je reprends confiance, la dépression s'estompe et avec elle une partie des douleurs. Mon ami le fauteuil roulant est toujours de service, et d'une main et d'un pied je parcours toute la clinique de haut en bas, la parc à côté y compris.
J'ai du être déplâtré deux fois pour des soucis d'oedème au coup de pied, douloureux, mais rien de grave.
Mes collègues en profitent pour venir me voir et j'ai même le droit à un ordinateur tout neuf (le mien m'avait servi d'airbag dans l'accident) j'ai le haut débit dans ma chambre, c'est le pied, la fenêtre s'agrandit, le moral remonte bien, tout semble plus facile.

Au bout de 45 jours après l'opération, j'ai enfin le droit de poser le pied au sol, tout d'abord à 10% de mon poids puis en augmentant au fur et à mesure, mon kyné est un chouette bonhomme et son principal travail est de freiner mes ardeurs, en même temps que la cheville, l'épaule aussi est libérée de sa contention.
J'ai même le droit de rentrer chez moi le week-end, je goutte chacun de ces moments comme un met raffiné.
Je commence à m'autonomiser et c'est vraiment ce qui va booster le moral, je mange le midi dans la salle commune, je peux me doucher seul, enfin tout se fait plus facilement.

Le bureau accident m'apprend que suite à l'enquête aucune responsabilité ne n'incombe dans l'accident, enfin je peux souffler et ne plus penser qu'à me reconstruire sans autre souci en tête, l'assureur a pris en compte toute les données, mon employeur me verse mon salaire habituel, tout va bien ...

Mi-juin, je laisse un peu le fauteuil et arrive à naviguer sur béquilles, c'est douloureux à l'épaule, mais la liberté de mouvements est à ce prix.
Bref, après beaucoup d'efforts, des rencontres humainement très enrichissantes, quelques bons moments même de franche camaraderie avec mes amis d'infortune, le 13 juillet, je quitte la clinique définitivement. Le bilan santé est bon, le bilan kyné est très bon (j'ai de l'avance sur le programme) le moral est au top .

Direction ma belle famille, pour un 14 juillet, dont je goutte cette année tout le coté festif.

A retenir :

* Là c'est avant tout de votre santé qu'il faut vous préoccuper, soignez votre moral, laissez les infirmières ( j'ai un souvenir d'une petite rousse, un vrai Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 953463 ) s'occuper du reste.
* Les papiers de transfert entre les différentes cliniques, ceux des visites à l'hôpital pour les contrôles sont à conserver précieusement dans un dossier.
* Prenez contact avec votre assureur pour vérifier que tout est bon de son côté.
* Toutes les factures de télévision, téléphone et autres sont à conserver dans votre dossier, ainsi que tous les frais afférant à votre santé.
* La procédure judiciaire est en cours, mais vous n'avez pas de nouvelles, c'est normal, tout va bien.
* Commencez à préparer votre retour à domicile.
* Si votre mutuelle prends en charge une partie de la chambre individuelle, si il n'y a pas affluence, la clinique s'alignera sur ce prix, petit luxe fort agréable.
* Pour l'assurance depuis votre sortie de l'hôpital, jusqu'à votre sortie de centre de rééducation fonctionnelle, vous êtes en GTP (Géne Temporaire Partielle)
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Nathan95370 le Ven 12 Nov 2010 - 11:59

C'est très bien résumé Tidou, franchement chapeau bas Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 467231 .
En ce qui concerne ton accident, je vois que la citoyenneté n'est pas de mise au vu du conducteur du véhicule qui était impliqué dans l'accident.
J'espère que tu as pu trouver des témoins car c'est la première chose qu'on te dit quand tu as un accident en scooter "tu roulais vite?".
Pour ma part, on m'a parlé de ma vitesse au moins une dizaine de fois sans regarder les circonstances de l'accident, par chance j'avais deux témoins indiscutables qui ont tout vu et qui ont affirmé que je ne roulais pas vite.
Tu peux nous en dire plus sur l'après accident, hospitalisation, prise en charge, suivi de ton état physique et peut-être mental, contact avec l'assurance, etccc.

Nathan95370
En bonne voie
En bonne voie

Masculin

Messages : 185
Age : 35
Emploi/loisirs : Dessinateur industriel et sport
Localisation : Idf

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 5

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 12:00

Le pied total je suis enfin, chez moi, mine de rien c'est un moment inoubliable.

Depuis l'accident, je n'étais pas revenu chez moi, hormis pour certains week-end, quelque part ce jour là, j'ai fini de rentrer chez moi après ma journée de travail du 02 mai mouais c'est bizarre, mais c'est le sentiment que j'ai eu. Suspect

Bon c'est bien d'être chez soi, mais c'est plus dur que la clinique, je n'ai pas encore repris le travail bien sûr, et je dois faire avec le fait que ma salle de bain et les WC sont à l'étage, donc dans un premier temps, je monte et descend sur les fesses.

Deux jours par semaine, je dois me rendre chez mon kyné, qui est à 700 mètres de chez moi, c'est tout une expédition, mais c'est aussi grisant, je suis complétement autonome, je me déplace seul, c'est vraiment le pied.

Le reste du temps, s'organise autour des activités normales dans une maison, mais à un rythme très lent et toujours avec prudence, car les douleurs sont encore là.

Je mets à contribution mes collègues et je viens leur rendre une petite visite au bureau, une semaine avant de reprendre le travail, faire le tour des popotes, histoire de redémarrer tranquillement.

Les soins bien sûr continuent, j'ai deux belles cicatrices et souvent besoin d'anti-douleur.

Le 3 Août, je reprends le travail pour une semaine, après je suis en congés payés pour trois semaines, j'en profite pour faire ma visite chez la médecine du travail, je suis apte, mais avec adaptation de mon poste de travail.
Pas de charges lourdes à porter, un minimum de déplacement dans le bâtiments et pas de voyages à l'étranger.
Les congés se passent chez les beaux parents, j'ai la piscine pour moi et mes exercices de rééducation, j'arrive même à faire quelques tours de vélo, mais avec un vélo à assistance électrique et seulement dans les chemins sans voiture, j'ai peur de circuler sur la route.

J'ai reçu le procès verbal, c'est édifiant, tout y est et en relisant bien comme il faut, je m'aperçois que le conducteur et son passager divergent dans leur déclarations, le témoin lui offre encore une version bien différentes et plus proche de mes souvenirs, une certaine malhonnêteté se profile même dans les déclarations du conducteur et de son passager, là je jubile.

Bon, doucement, je réintègre ma place dans la vie sociale, tout se passe bien, hormis les douleurs qui vont et qui viennent.

A retenir :

* Encore une fois, pensez à vous tout d'abord, c'est un moment délicat et fatiguant, vous reprenez votre place dans la vie sociale.
* Mettez à jour vos papiers, vérifiez que vous disposez de toutes les factures des établissements de soin, ainsi que des frais engagés.
* Prenez contact avec votre assureur, voyez avec lui si votre dossier suit correctement son cours, une expertise médicale doit être effectué dans les mois à venir.
* Astreignez-vous à suivre toutes vos séances de kyné et n'hésitez pas à aller voir votre médecin, utilisez votre triptyque (en cas d'AT) pour les frais de pharmacie, de médecin et d'infirmière.
* Pas de nouvelles de la police ? C'est normal la procédure suit son cours, pas de panique.
* Pour les assurances, vous êtes toujours en GTP.

Commencez à consigner dans un tableau (sous open office dans mon cas) tous les frais que vous avez eu jusqu'ici.
Dans ce même tableau, consignez tous les kilomètres parcourus par votre conjoint(e) pour vous rendre visite, j'ai aussi intégré ceux fait par mes parents et beaux parents, quand ils sont venus nous aider le week end.

Rapprochez-vous d'une association de défense des victimes d'accident de la route, prenez les conseils.

Votre assureur est en mesure de vous transmettre le procès-verbal de l'accident, c'est le document communiqué au tribunal par TRANS PV. Sa lecture est souvent édifiante, vous y verrez les dépositions des différentes parties, ainsi que celles du ou des témoins.


Dernière édition par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 12:04, édité 1 fois
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 6

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 12:04

Les choses sont plus faciles, le corps humain est une formidable machine, les séances de kyné aidant, les mouvements de l'épaule se fluidifient, la cheville commence à reprendre un peu d'amplitude, suffisamment pour que je m'essaie à la marche sans les béquilles, d'abord avec une seule béquille, puis sans béquilles Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 105395

Courant septembre, deux éléments douloureux viennent s'ajouter. Je traverse un dépression assez forte, j'en veux à la terre entière d'avoir eu cet accident, je dois souvent, aussi bien au travail qu'à la maison, m'isoler pour ne pas éclater. Le médecin me prescrit des antidépresseurs.

J'ai une douleur à la hanche droite. Je soupçonne le fait de compenser sur la droite, lors de la marche, d'être à l'origine du problème. Petite visite chez le toubib et me voilà de nouveau sous anti-inflammatoires. Il me délivrera, pour chacune de ces interventions, une attestation à joindre à mon dossier, le triptyque sera ma carte bleue.

Un représentant de l'assureur adverse, est venu me visiter à domicile, pour commencer à constituer mon dossier en vue de l'indemnisation.

Me voilà en décembre, hormis mon 36 éme anniversaire qui se profile à l'horizon, il y a un autre évènement qui me stresse un peu. Je vais passer devant l'expert médical mandaté par mon assureur

A retenir :

* Gardez toutes les factures des frais occasionnés par votre état de santé, les conserver dans votre dossier.
* Pour chaque évènement médical, faites-vous faire une attestation, cela sera utile pour l'indemnisation.
* Préparez-vous à la visite d'expertise avec l'aide d'une association de défense de victime d'AVP éventuellement.
* Faites une copie électronique de tout votre dossier, cela sera plus facile à consulter, à défaut faite une copie papier en secours (rien n'empêche de faire les deux)
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Nathan95370 le Ven 12 Nov 2010 - 12:08

C'est vraiment très bien expliqué, je compatis avec toi, j'ai eu un accident également mais plus grave il y a quelques années et j'ai du faire de la rééducation en centre, c'est vraiment une expérience dure mais très enrichissante humainement.
J'attends la suite de ton histoire avec impatience, tu pourrais en faire un livre Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 922586

Nathan95370
En bonne voie
En bonne voie

Masculin

Messages : 185
Age : 35
Emploi/loisirs : Dessinateur industriel et sport
Localisation : Idf

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Nam1962 le Ven 12 Nov 2010 - 12:13

Bravo et merci pour ce témoignage (Qui doit aussi être une épreuve : jamais glop de revivre ces moments...)

Petite contribution perso : la partie adverse n'est JAMAIS sympa car un accident crée toujours un litige financier, voire une "opportunité" pour certains.

Expérience perso : un crétin freine à bloc 15 mètres devant un feu, je pile, flaque de gas oil, la roue avant de ma 1150GS se barre, je tombe violemment sur l'occiput (Sauvé par mon Schuberth).
Eh bien, alors que je me relevais, complètement sonné, le crétin, que je n'avais pas touché, a tenté de me faire porter le chapeau d'un impact sur son coffre !!!
(Merci encore au routier qui suivait et qui non content d'avoir freiné pour éviter de me rouler dessus a vertement renvoyé le crétin à ses problèmes et après m'avoir secouru m'a laissé ses coordonnées au cas où.)

Bref, Ne rien tolérer, ne rien signer à chaud, ne rien promettre et essayer d'avoir un max de témoins.

(C'est cette chute qui m'a décidé à me tourner vers le 3 roues !!!) Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 1680661411
Nam1962
Nam1962
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 7563
Age : 56
Emploi/loisirs : Indépendant/golf
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Nathan95370 le Ven 12 Nov 2010 - 12:16

C'est incroyable cette incivilité de nos jours

Nathan95370
En bonne voie
En bonne voie

Masculin

Messages : 185
Age : 35
Emploi/loisirs : Dessinateur industriel et sport
Localisation : Idf

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 7

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 12:26

Attention, cette étape est le premier pas vers l'offre d'indemnisation finale, il est important de s'y être préparé à l'avance.

De ci de là, on va vous conseiller de vous y présenter accompagné d'un médecin spécialisé dans la réparation du dommage corporel, cela peut en effet s'avérer utile, d'autant que les frais, tout d'abord à votre charge, seront à réclamer en phase d'indemnisation finale (et hop encore une facture dans le dossier). Pour autant, je n'ai pas jugé bon de m'entourer de cette protection, il ne s'agit que de la première expertise et elle est faite à la demande de mon assureur.

Allez zou, on est parti, nous sommes maintenant le 27 décembre 2007, dossier complet sous le bras. Quelques minutes en salle d'attente et me voila convié à pénétrer dans le cabinet du docteur. Petite présentation rapide des deux parties, on revient sur les éléments identifiant mon dossier, compagnie d'assurance, numéro de dossier, destinataires du rapport (le médecin de l'assureur et moi)

I Commémoratifs : (Je reprends volontairement les chapitres du rapport, puisqu'ils sont standardisé par voie légale)

Le docteur, me fais revivre l'accident, enfin me demande de lui raconter comment cela s'est passé, bien calé dans mon fauteuil je lui raconte tout en détail, le moindre souvenir y passe, la conversation m'est pénible.
Simultanément à mon récit, je lui fournis au fur et à mesure, les documents en ma possession, rapports d'opération, certificats de présence, ...
Il note tout et simultanément dicte les grandes lignes de son rapport (par moment, j'ai l'impression qu'il me parle, alors que non c'est à son dictaphone Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 103748 )

La dernière partie, reprends mes activités professionnelles, ainsi que toutes les contraintes y afférents.

II Antécédents :

Là, il liste l'ensemble des opérations ou maladies graves que vous avez subies depuis votre naissance au jour de l'accident, si vous avez pensé à amener votre carnet de santé, vous marquez un point Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 922586
Bon dans mon cas, néant, du moins rien de significatif et surtout pouvant interférer avec les blessures liées à l'accident.

III Doléances :

Le docteur reprend mes séquelles et annote tous mes commentaires

* Frein à la mobilisation de l'épaule gauche, associé à des douleurs à l'effort et lors des variations climatiques
* Gêne douloureuse permanente de la cheville gauche, associée à une limitation de la mobilité, une augmentation des douleurs à la marche prolongée et aux efforts avec boiterie de démarrage et fatigue au dela de 1 km de marche.

Il fait la liste de mes activités de loisirs, photographie, tir à l'arc, marche et vélo et précise qu'elles sont interrompues.

Il fait la liste des difficultés liés à mon habitat, Wc et Salle de bain à l'étage.

IV Examen :

Il me mesure et me pèse (ma pudeur m'empêche de vous en reporter les résultats Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 630523 )

Il me demande de me déshabiller (je finis en caleçon) et surveills si j'y arrive correctement, il en prends note (examen réussi avec brio)

Petits test de marche :

* Marche à plat -> discrète boiterie gauche du fait de la raideur de cheville avec discrète rotation externe du pied
* Marche sur la pointe des pieds et sur les talons -> réalisé mais avec difficultés
* Appui monopodal (bref l'équilibre sur un pied) -> réalisé mais instable
* Accroupissement -> limité à 90°
* Palpation des membres inférieurs qui sont le siège d'un genu vlagum avec écart inter-malléolaire de 5 cm (atchouum)

On passe à l'épaule :

* Absence d'anomalie des sterno et acromio-claviculaires (re atchouum)
* Mobilité active et passive freinée et sensible
* Mesure des mouvements, comparaison avec le coté non affecté.
* Palpation du moignon de l'épaule gauche, la sensibilité est conservé
* Manœuvre de mise en tension de la coiffe des rotateurs et du biceps -> manœuvre ne réveillant pas de douleurs
* Mensuration comparative droite gauche -> pas d'anomalie

Addedum :
Le coude gauche, le poignet gauche, les doigts de la main gauche ont des mobilités normales, indolores et équivalents au coté opposé.

On passe à la cheville :

* Cicatrice malléolaire interne de 8 cm barrée par des traits de suture, violacée, souple et indolore
* Cicatrice sus-malléolaire interne de 1 cm de diamètre, même caractéristiques que la précédente
* Cicatrice malléolaire externe de 13 cm barrée par des traits de suture, violacée, souple et sensible à la palpation
* La cheville gauche est oedématiée, douloureuse à la mobilisation et limitée.
* Sous astragalienne gauche ankylosée et douloureuse
* Pas de tiroirs et ballottements astragaliens
* Médio-tarsienne gauche freinée et sensible en inversion et éversion
* Métatarso-phalangiennes libres et indolores
* Testing musculaire normal et coté à 5
* Pas de troubles de la sensibilité cutanée
* Pouls périphériques correctement perçus
* Genou gauche froid, sec et absence de choc rotulien, libre en extension, hyperextension équivalente au côté opposé
* Les mensurations confirment l'augmentation de la cheville gauche (volume)

V Discussion :

Mr ******, 36 ans, ******, a été victime d'un accident de la circulation
(accident de trajet retour travail) le 2 mai 2007, qui a entraîné :

* une fracture du col chirurgical de l'humérus gauche associée semble-t-il àune fracture de la clavicule selon un compte-rendu d'hospitalisation ;
* une fracture luxation bi-malléolaire de la cheville gauche.

Le traitement a comporté :

* une hospitalisation en chirurgie du 2 au 10 mai 2007 pour bilan des lésions, ostéosynthèse des fractures de la cheville gauche par plaque et vis, et mise en place d'une botte plâtrée, immobilisation du membre supérieur gauche par une attelle coude au corps .
* un séjour en rééducation du 10 au 16 mai 2007 pour surveillance.
* un changement de centre de rééducation pour des raisons familiales avec séjour du 16 mai 2007 au 13 juillet 2007, avec ablation des immobilisations le 13 juin 2007, rééducation, reprise de la marche sous couvert d'une canne tripode début juillet 2007.
* l'abandon de la canne à la fin septembre 2007.
* la poursuite de la rééducation en ville 2 fois par semaine pour le membre supérieur gauche et le membre inférieur gauche, toujours en cours.

Les doléances sont représentées par :

* au niveau de l'épaule gauche, un frein à la mobilisation, associé à des douleurs lors des efforts et lors des variations barométriques.
* au niveau de la cheville gauche, une gêne douloureuse permanente, associée à une limitation de la mobilité, une augmentation des douleurs à la
marche prolongée et aux efforts avec boiterie de démarrage et de fatigue au-delà de 1 km de marche.

L'examen clinique retrouve :

* une épaule gauche freinée et sensible en bout de course.
* des cicatrices chirurgicales de la cheville gauche douloureuses à la face interne, associées à un œdème de la cheville gauche.
* une marche avec boiterie à gauche, rotation externe du pied gauche, un appui monopodal gauche instable, un accroupissement limité à gauche.
* une tibio-tarsienne gauche limitée en flexion dorsale et palmaire, une sous-astragalienne gauche ankylosée, une médio-tarsienne gauche freinée.
* Une gêne temporaire totale existait pendant la période d'hospitalisation du 2 mai 2007 au 13 juillet 2007.
* Une gêne temporaire partielle pour les activités quotidiennes et ludiques existait du 13 juillet 2007 au 30 septembre 2007 du fait de la poursuite des soins, de l'utilisation d'une canne, des douleurs, avec quelques contraintes d'aménagement de sa maison pendant les 21 premiers jours après son retour au domicile : installation d'un WC chimique, prise de douches chez des amis.
* Une gêne temporaire partielle pour les activités ludiques est en cours depuis le I er octobre 2007.
* L'arrêt des activités professionnelles était justifié du 2 mai 2007 au 5 août 2007.
* Il convient de noter qu'à la reprise de travail, il a bénéficié d'un poste aménagé sans perte de revenu.
* La consolidation n'est pas encore acquise.
* Les autres éléments du préjudice seront fixés à la consolidation.
* Il devra être revu en septembre 2008

A retenir :

* Pas de demi mesure, on vient avec TOUS les documents fournis par les différents services.
* Il faut être très précis, quand au siège et à l'intensité de ses douleurs ou de ses gênes
* Pas la peine de tricher, pour gonfler son handicap, les tests de mobilité sont imparables
* Il ne faut pas hésiter à tout déballer de sa vie entre le moment de l'accident et l'expertise, tous les impacts psychologiques sont à prendre en compte
* Depuis le 1er octobre 2007 et jusqu'au 12 avril 2008, pour les assureurs je suis dans la période GTR (Gêne temporaire résiduelle, ou plus officiellement : Période d'Observation avec Gêne)

Comme vous pouvez le voir, c'est détaillé au possible, c'est indispensable, pour que les préjudices soient correctement pris en compte lors de l'offre d'indemnisation,

A la suite de cette expertise, j'ai pris conseil, auprès d'un médecin généraliste, mais ayant eu une expérience en médecine légale. Cette expertise lui semble avoir été conduite honnêtement, ce qui tord le cou à certaines idées reçues.
Bon j'ai peut être eu aussi la chance de tomber sur un docteur honnête et non corrompu.

La suite vous montrera que sur un secteur géographique donné, un médecin corrompu, tôt ou tard se prendra à son propre jeu.
Bien l'expertise est passée, j'ai pu mettre des noms sur tous mes maux, le mécanisme de l'indemnisation est en route, une première page se tourne.







Dernière édition par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 12:28, édité 1 fois
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 12:28

Allez maintenant suspens, je dois partir déjeuner Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 129364
Mais bon, je pense qu'il y a déjà de quoi se faire une petite idée du parcours que représente un accident, vu du côté victime.
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Nathan95370 le Ven 12 Nov 2010 - 12:34

Cette partie concernant la visite chez le médecin expert est très importante et tu as raison de bien souligner qu'il ne faut oublier aucun détail ni papiers justificatifs afin d'obtenir au mieux ses droits.
Bon appétit.

Nathan95370
En bonne voie
En bonne voie

Masculin

Messages : 185
Age : 35
Emploi/loisirs : Dessinateur industriel et sport
Localisation : Idf

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Fat Boy Jim le Ven 12 Nov 2010 - 12:40

Ah ben voilà !! Effectivement, c'est touffu et très complet !!! Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 467231

___________________________________________________________________________________________________________________________________
Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait.

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Team_r10
Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso214 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso215 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso216 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso211 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_10

Le blog de Jim : Climb & Ride
Fat Boy Jim
Fat Boy Jim
Modo
Modo

Masculin

Messages : 38224
Age : 48
Emploi/loisirs : Tapoteur de clavier
Localisation : Grenoble

http://climbandride.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Ovo le Ven 12 Nov 2010 - 14:04

Merci Tidou d'avoir re-publié ce sujet Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 467231

___________________________________________________________________________________________________________________________________
Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso219 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso218 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Beaujo12 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso211 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Logo_s11 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_12 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_10 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 442-9510
Ovo
Ovo
Admin
Admin

Masculin

Messages : 32470
Age : 50
Emploi/loisirs : Dir Tech immobilier / La vie / Le Morvan
Localisation : Val de marne

http://samedilerelooking.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 14:04

Allez je continue Very Happy
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 8

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 14:06

Je vais donc, y retourner en septembre pour une nouvelle expertise, c'est noté.

Entre temps et bien, il faut vivre et si possible, comme avant l'accident, cela sera plus simple pour moi, que pour d'autres et notamment je penses à ces personnes que j'ai croisé en centre qui avaient des séquelles bien plus contraignantes que les miennes.

Le boulot, la vie de famille, tout s'organise correctement, avec quelques adaptations certes, mais tout va bien

Les douleurs, vont en viennent au rythme de la météo, la cheville gonfle et dégonfle au rythme de mes efforts, mais rien "d'anormal"
J'ai même repris les voyages à l'étranger, l'avion reste un passage douloureux, tant dans le décollage qu'à l'atterrissage, le changement de pression, agit sur la cheville.

Le moral, soutenu par les antidépresseurs certes, tient le coup.

La période est propice à la préparation d'un nouvel évènement majeur, que j'attends avec impatience. C'est l'objet du prochain épisode.

A retenir :

* Tes document, à jour tu tiendras.
* De ta condition physique, tu t'occuperas
* Les idées noires, tu chasseras
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 9 - Ablation !!

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 14:15

C'est parti, enfin, yessss, cooool, ... Je vais me les faire enlever Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 545723

Eh ben non, ce ne sont pas les amygdales, ni mêmes d'autres parties que l'on va m'enlever, mais le matériel d'ostéo synthèse Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 105395 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 105395 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 105395

Enfin, cela arrive, je vais me faire enlever tout le bazar, que j'ai dans la cheville, je vais devenir moi même à nouveau.
J'ai eu le temps de préparer cet événement, ma kyné m'a aidé à choisir un chirurgien, le moral est dopé, c'est partis mon Tidou.

Je suis un bon garçon, j'écoute mon anesthésiste (visite obligatoire) j'arrête de fumer durant les deux semaines précédents mon intervention.

Le 13 avril, me voilà à la clinique, le choix de la clinique n'a été dicté que par le choix du chirurgien.
Ambiance Club Med, et j'arrive sur mes deux pieds, je sais exactement quand je vais ressortir, l'appréhension est là, mais rien à voir avec l'arrivée fracassante à l'hopital 11 mois plus tôt.

Je suis arrivé la veille de mon opération, installation, visite du chirurgien, derniers contrôles médicaux, tout va à un rythme infernal, tant mieux pas le temps de penser que je vais être ouvert de nouveau.

L'opération se passe, bien apparemment, mais anesthésié j'ai rien vu Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 103748 si ce n'est juste avant de fermer l'oeil, le visseuse électrique affraid(rouge, dans un sachet hermétique)........ chut Tidou dort.

Réveil, retour à ma chambre, ouf tout va bien, j'ai presque pas mal à la cheville, par contre j'ai un horrible tuyau qui en sort, relié à un conteneur à sang, un drain qu'ils appellent ça. Mais oui bon sang, j'en avais déjà eu lors de la première opération ...

Rapidement, je peux me lever et marcher jusqu'au wc, doucement à pas prudents et en traînant le fameux drain et le support de perfusion.
Très vite, je pousse le vice à sortir de la chambre, entre deux visites d'infirmières et du chirurgien.
Ma femme et mes enfants viennent, la clinique est à deux pas de chez nous et j'ai un moral en béton armé.

Mais je suis dans le privé, donc pas le temps de profiter du séjour, le 16 avril, je rentre à la maison Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 105395

S'en suivront quelques visites de contrôle, une ultime radio et zou, Tidou vous êtes réparé qu'il me dit le chirurgien, je vous consolide ?

A ce point du récit, la consolidation me parait trop rapide, je gagne du temps, je repousse à trois mois, histoire de voir comment cela évolue.

A comprendre (c'est important) :

La consolidation, pierre angulaire de toutes les démarches qui vont suivre, c'est :

La date à laquelle, un représentant du corps médical, après analyse des blessures, des actions correctrices entreprise, des séquelles liées à l'état initial, déclare qu'en l'état actuel de la médecine, aucune nouvelle action n'est en mesure de permettre l'amélioration de votre état de santé.

Cela ne veut en aucun cas dire que vous êtes guéri ou que vous êtes totalement réparé, juste que votre état ne peut plus être amélioré par voie médicale.

A retenir :


* Les factures (télé, téléphone, taxi, ...) rejoignent le dossier
* Préalablement à votre hospitalisation, vous aurez rempli la demande de prise en charge pour la Sécurité sociale, un petit coup de fil à votre mutuelle, sera utile pour les informer.
* Prévoir pour la sortie des vêtements amples, si la clinique à fait son boulot préparatoire, cela vous a déjà été signalé



Dernière édition par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 16:44, édité 1 fois
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 10

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 14:20

Bien, donc me voilà mi-Avril, complètement débarrassé de tout matériel, c'est une chance, car une vis ou deux qui restent, c'est assez courant.

Pas de kyné, le fait d'avoir les os en gruyère (2 vis malléolaires internes, une plaque malléolaire externe 8 vis, 2 vis intermédiaires, 1 plaque péroné 6 vis) ne permettent pas la reprise du sport, sous quelle forme que cela soit, j'en ai pour au moins 24 mois de ce coté là.

Une petite semaine de repos et zou, reprise du travail, sous couvert des mêmes aménagements que précédemment.

Le moral est bon, les vacances arrivent, tout va pour le mieux. Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 129364

Sauf que ...... j'ai oublié d'envoyer le document cerfa à la sécurité sociale, concernant ma prolongation. Du coup, petit courrier en rappel de la sécu m'annonçant ma consolidation et donc l'arrêt du bénéfice du triptyque. Un petit coup de fil plus tard, le problème est réglé, je m'exécute derechef.

Coté cheville, c'est comme avant, douleur variable et très souvent allant de paire avec la météo Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 129364

Mon médecin de famille, me fait une attestation pour contre-indication au tir à l'arc -> direction le dossier.

J'arrive fin septembre, tout va bien, les douleurs restent les mêmes, mais je m'y habitue.
Je peux mener une vie tout à fait normale, si ce n'est la conscience d'avoir une fragilité à la cheville.

J'envisage donc la consolidation.

A retenir :


* Ne pas oublier d'envoyer les documents à la sécurité sociale (cerfa 11138*01) Certificat médical accident du travail, maladie professionnelle.
* La consolidation est en quelque sorte le bout du tunnel, voyez votre médecin pour en connaître toutes les subtilités
* Pour toutes vos activités ludiques, que vous ne pourrez exercer, faites-vous faire une attestation par un médecin (utile pour l'indemnisation)
* Pour les assureurs vous êtes toujours en période d'observation avec gêne.
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 11

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 15:02

Attention, les choses s'accélèrent, après la lente inertie des dernières périodes, il va falloir savoir tenir les hautes vitesses.

Je téléphone à l'assureur adverse pour lui annoncer ma décision d'être consolidé, il mandate son médecin expert pour l'expertise post consolidation.
Je pense avoir le temps d'y aller doucement, raté, je reçois la convocation pour le 7 novembre, soit à peine trois semaines après mon appel.

Impossible d'obtenir un rendez vous avant un mois avec le chirurgien, j'appelle la sécu pour me faire confirmer le fait que la consolidation peut être déclarée, même par mon médecin de famille, ouf c'est bon, c'est faisable.

Rendez vous est pris pour le 6 novembre (ouf ça passe, juste, mais ça passe) parce qu'il faut savoir que sans consolidation, l'expertise n'est pas définitive, il en faudra une autre après consolidation. Donc encore quelques semaines de perdues et comme on approche des fêtes de fin d'année, je crains de ne passer qu'en janvier.

La consolidation :

Comme je vous l'ai déjà dit, c'est la pierre angulaire de toute démarche, cela va déclencher :

* L'expertise finale (par l'assureur adverse) et donc le calcul de votre indemnisation
* L'expertise par la Sécurité sociale, si c'est dans le cadre d'un AT
* Marquer la fin de vos droits sociaux liés à l'accident (visite médicale et médicaments pris en charge à 100%) et pour ceux qui ne sont pas en AT, mais toujours en arrêt de travail, la fin du versement des indemnités journalières complémentaires.
* La fin de la période d'observation avec gêne (pour les assurances)

Le 6 novembre, me voila donc chez le médecin, c'est rapide, il est mon médecin de famille, on va droit au but, après un rapide examen de la mobilité de mon épaule et de ma cheville, il me consolide avec séquelles (gêne à la marche, douleur à l'effort prolongé, gêne au port sur l'épaule gauche, ...) pour tous ces points mon dossier pourra "facilement" être ré-ouvert, si d'autres séquelles apparaissent, elles devront faire l'objet d'une expertise par la sécu et l'assureur pour leurs prises en charge (respectivement)

A retenir :

* Plus que jamais, il faut vérifier votre dossier, qu'il contienne bien tous les documents liés à votre accident
* La consolidation, peut être prononcé par tous médecin (et non par seulement le dernier chirurgien vous ayant opéré)
* La consolidation peut revêtir deux formes : Consolidation simple, consolidation avec séquelles
* Consolidation n'est pas guérison, vous conservez tous vos droits, seulement il faudra passer par une expertise avant la prise en charge en cas d'aggravation (ou rechute, selon la dénomination)
* Il faut envoyer le certificat de consolidation au plus tôt à la sécurité sociale
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 15:18

Allez, pas de répit, c'est le grand jour

Le lendemain, donc, me voila devant le médecin expert, je le savais, mais je ne vous l'avais pas dit, j'ai une bonne surprise c'est le même qui avait été mandaté par mon assurance en décembre. Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 103748

Mine de rien, c'est de bon augure, il ne pourra pas minimiser (si cela était son intention) mon état, un bon point pour moi, car cette fois ci encore j'ai été joueur, je me suis présenté seul (contrairement à ce que m'avait conseillé l'association)

Et bien, pour connaître le déroulement, vous reprenez mon message sur la première expertise, c'est exactement la même chose.

Voici donc le résultat :

I COMMEMORATIFS


Je vous rappelle mon rapport du 26 décembre 2007.
Le 2 mai 2007, Mr ********* rentre du travail (accident de trajet retour travail) en scooter, casqué, et percute une voiture venant de gauche qui lui coupe la route.
II est projeté au sol, signale une brève perte de connaissance avec amnésie partielle des faits, mais se souvient qu'il était sur son scooter et a repris conscience sur les lieux de l'accident. Il est transporté par les pompiers à l'hôpital de ******* où il séjourne en chirurgie jusqu'au 10 mai 2007.

Le certificat du Dr *****, de cet établissement, du 2 mai 2007, indique :
« ... il présentait lors de son arrivée aux urgences :
-fracture luxation bi-maltéolaire gauche ;
-fracture du col chirurgical de l'humérus gauche ... »

La fracture bi-malléolaire gauche bénéficie d'une réduction, d'une ostéosynthèse par plaque et d'une immobilisation par botte plâtrée.
Le membre supérieur gauche est immobilisé par une attelle coude au corps.

Le 10 mai 2007, il est transféré à la clinique de rééducation ********, ******, où il reste jusqu'au 16 mai 2007.

Un compte-rendu d'hospitalisation, du Dr *******, précise :
« ... suite à un accident de la voie publique le 2 mai 2007 entraînant une chute de scooter sans perte
de connaissance, le patient sera transféré au centre hospitalier de ******* où seront diagnostiquées :
-une fracture luxation bi-malléolaire de la cheville gauche réduite, puis ostéosynthésée par plaque. Une botte plâtrée sera ensuite posée.
-une fracture de la clavicule et du col chirurgical de l'humérus gauche bénéficiant d'un traitement fonctionnel par immobilisation coude au corps.

Les suites postopératoires sont simples.
Mr ******** n'a pas d'appui pour une période de 45 jours à 2 mois.
Le port de la botte est prévu pour 45 jours.
L'immobilisation coude au corps est elle aussi prévue pour 6 semaines.
Evolution dans le service :
L'évolution dans le centre s'est déroulé sans problème particulier hormis la fonte de l'œdème de la
jambe et du pied gauches rendant la botte plâtrée trop grande. Mr ******* a donc été adressé
aux urgences de l'hôpital de ******* pour confection d'une nouvelle botte plus adaptée.
Bilan de fin de séjour :
Mr ******* va bien. Il n 'est pas vraiment douloureux. Il porte désormais une nouvelle botte plâtrée. Il ne présente pas de troubles sensitivo ou vasomoteur distal au membre gauche. L'examen orthopédique est superposable à celui pratiqué à l'arrivée.
Au total, Mr ******* quitte le centre pour un transfert au centre de rééducation de ******* à sa demande dans le cadre d'un rapprochement familial...»

Le 16 mai 2007, il est donc transféré à la clinique médicale du Parc à ********, où il reste jusqu'au 13 juillet 2007. Le compte-rendu d'hospitalisation n'est pas présenté.

Le suivi kinésithérapique permet de connaître la date d'ablation de la botte plâtrée et de l'attelle du membre supérieur gauche, soit le 13 juin 2007.
L'appui est repris début juillet 2007 sous couvert d'une canne tripode tenue à droite, qui sera utilisée jusqu'à fin septembre 2007.
Le 13 juillet 2007, il regagne son domicile et bénéficie de 2 séances de rééducation par semaine, qui sont toujours en cours, tant pour le membre supérieur gauche que pour la cheville droite.

Lors de l'expertise du 26 décembre 2007, Mr ****** se plaignait :

* au niveau de l'épaule gauche, d'un frein à la mobilisation, associé à des douleurs lors des efforts et lors des variations barométriques ;
* au niveau de la cheville gauche, d'une gêne douloureuse permanente, associée à une limitation de la mobilité, d'une augmentation des douleurs à la marche prolongée et aux efforts avec boiterie de démarrage et de fatigue au-delà de 1km de marche.

L'examen clinique retrouvait :

* une épaule gauche freinée et sensible en bout de course ;
* des cicatrices chirurgicales de la cheville gauche douloureuses à la face interne, associées à un œdème de la cheville gauche ;
* une marche avec boiterie à gauche, rotation externe du pied gauche, un appui monopodal gauche instable, un accroupissement limité à gauche ;
* une tibio-tarsienne gauche limitée en flexion dorsale et palmaire, une sous-astragalienne gauche ankylosée, une médio-tarsienne gauche freinée.

Il n'était pas consolidé.

EVOLUTION DEPUIS L'EXAMEN du 26 décembre 2007

La rééducation, à raison de 2 séances par semaine, est poursuivie jusqu'à mi-avril 2008.
Il est hospitalisé du 13 au 16 avril 2008 (bulletin de situation) pour retirer le matériel d'ostéosynthèse de la cheville gauche.
En postopératoire, il n'est pas effectué de séances de kinésithérapie. Aucun traitement supplémentaire n'est nécessaire.

Le 28 avril 2008, le Dr ********* indique :
« ... présente une douleur en regard de la hanche droite avec un Lasègue à 50°, douleur en rotation
interne. Cette douleur est présente depuis 9 mois avec augmentation à fa marc/te, elle paraît due à
une compensation de sa position du fait de l'atteinte gauche ... »
Un traitement par DI-ANTALVIC est suivi.

Le 6 novembre 2008, le Dr ******** le consolide avec séquelles et indique :
« ... cheville gauche : persistance de douleur à la station debout prolongée avec œdème, douleur à
l'effort (marche tranquille supérieure à 2 km), aux variations climatiques et dépression (avion),
contracture en dorsiflexion du pied à l*effort (escalier) ;
-épaule gauche : impossibilité de poursuivre les compétitions de type tir à l'arc, port d'un sac à dos,
rétropulsion du bras ... »

Sur le plan professionnel, Mr ******** est *********. Il s'occupe d'informatique.
Il voyage fréquemment en Europe, mais aussi sur des longues distances et est amené à porter des charges.

Des arrêts de travail ont été régulièrement délivrés du 2 mai 2007 au 3 août 2007.

La reprise de travail a été effective le 6 août 2007 avec soins jusqu'au 30 avril 2008 selon un certificat du 18 juillet 2007 qui d i t :
« ...fracture bi-malléolaire gauche, fracture extrémité supérieure humérus gauche . . . »
Il convient de noter que la reprise du travail s'est faite sur un poste aménagé, comportant l'absence de voyages à l'étranger, la limitation des déplacements au sein de l'entreprise, l'absence de port de charges.

Un nouvel arrêt de travail a été nécessaire pour l'ablation du matériel d'ostéosynthèse du 13 avril 2008 au 20 avril 2008.

La reprise du travail s'est faite le 21 avril 2008 avec soins jusqu'au 29 mai 2008 selon un certificat qui dit:
« ... ablation de matériel cheville gauche (fracture-luxation bi-malléotaire)... »

II m'indique qu'il est toujours dispensé de port de charges lourdes, qu'il a commencé à reprendre les
voyages à l'étranger mais plutôt sur des courtes distances.

Outre les documents déjà cités, il me présente des radiographies :

- du 12/05/07 Cheville gauche : fracture bi-malléolaire ostéosynthésée par 2 vis malléolaires internes, une plaque malléolaire externe 6 vis, associées à 2 vis intermédiaires.
Epaule gauche : fracture du col de l'humérus gauche sans déplacement secondaire.

- du 13/06/07 Epaule gauche : absence de déplacement secondaire, décalcification de la grosse tubérosité.
Cheville gauche : matériel en place, consolidation en cours, trait de fracture encore visible.

- du 16/04/08 Cheville gauche : le matériel d'ostéosynthèse a été retiré. La fracture est parfaitement consolidée, on retrouve les traces des vis au niveau du péroné et un micro-fragment libre au niveau de la pointe de la malléole interne.

Il ANTECEDENTS


Aucun antécédent médical, chirurgical ou traumatique, susceptible d'interférer avec les faits, n'est signalé.

III DOLEANCES


Mr ******* me signale :

* la persistance au niveau de l'épaule, d'un frein à la mobilisation, associé à des douleurs lors des efforts et lors des variations barométriques ;
* la persistance au niveau de la cheville gauche, d'une gêne douloureuse permanente, associée à une limitation de la mobilité, à une augmentation des douleurs à la marche prolongée, aux efforts, avec boiterie de démarrage et de fatigue au-delà de 2 km de marche, un gonflement de la cheville gauche lors des trajets en avion ;
* un épisode dépressif traité pendant l'été 2008 par antidépresseurs pendant environ 45 jours,avec reprise d'un traitement récent par DEROXAT.

A titre de loisirs, il pratiquait le tir à l'arc, la marche avec son chien, et le vélo.
Il a tenté de reprendre le tir à l'arc mais il présente des douleurs importantes du bras gauche lors du départ de la flèche, ce qui lui a fait renoncer à cette activité.
Il a repris la promenade avec chien, mais sur un rythme plus lent qu'auparavant.
Il a repris le vélo à la campagne sur de courtes distances malgré les douleurs de la cheville. Il garde une appréhension importante pour reprendre le vélo en ville.
Il est marié, a 2 enfants âgés de 16 ans et 9 ans.
Il habite une maison comportant un étage.
Sa chambre est située au rez-de-chaussée, mais la salle de bain et les WC sont situés au 1er étage.
A son retour au domicile, pendant 21 jours, il a installé un WC chimique et a pris sa douche chez des amis.

IV EXAMEN


Le déshabillage et l'habillage sont bien effectués.
La marche est normale, la marche sur la pointe des pieds et sur les talons est réalisée, l'appui monopodal gauche reste discrètement instable, l'accroupissement reste toujours limité à 90°.
Les membres inférieurs sont le siège d'un discret genu valgum avec écart inter-malléolaire de 5 cm.

Epaule gauche : il n'est pas noté d'anomalie des sterno et acromio-claviculaires.
Il n'est pas noté de déformation claviculaire, mais la palpation de la clavicule gauche est maintenant indolore.

L'épaule gauche a une mobilité active et passive freinée et sensible.

La sensibilité du moignon de l'épaule gauche est conservée.
Les manœuvres de mise en tension de la coiffe des rotateurs et du biceps ne réveillent pas de douleur, mais montrent un manque de force par rapport au côté opposé.
Les mensurations ne retrouvent pas d'anomalie

Le coude gauche, le poignet gauche, les doigts de la main gauche, ont des mobilités normales, indolores et équivalentes au côté opposé.

Cheville gauche : sur le plan cutané, je retrouve :

une cicatrice malléolaire interne de 8 cm, barrée par des traits de suture, violacée, souple,indolore ;
une cicatrice sus-malléolaire interne de 1 cm de diamètre, avec les mêmes caractéristiques que la précédente ;
une cicatrice malléolaire externe de 13 cm, barrée par des traits de suture, violacée, encore sensible à la palpation.

La cheville gauche reste oedématiée, sensible à la mobilisation et limitée.

La sous-astragalienne gauche est quasi ankylosée, sensible à la mobilisation.
Il n'existe pas de tiroir.
Il est noté un discret ballottement astragalien gauche.
La médio-tarsienne gauche est libre et indolore en inversion et éversion.
Les métatarso-phalangiennes sont libres et indolores.
Le testing musculaire est normal et coté à 5.
Il n'existe pas de trouble de la sensibilité cutanée.
Les pouls périphériques sont bien perçus.

Le genou gauche est froid, sec : absence de choc rotulien, libre en extension 0°, hyperextension équivalente au côté opposé et flexion : talon-fesse 10 cm des 2 côtés.
La stabilité n'est pas perturbée : absence de tiroir, de latéralité, de Lachman.
La rotule est libre et indolore.
Les mensurations retrouvent l'augmentation de volume de la cheville gauche.

V DISCUSSION


Mr ******, 36 ans 1/2, *********, a été victime d'un accident de la circulation
(accident de trajet retour travail) le 2 mai 2007, qui a entraîné :

* une fracture du col chirurgical de l'humérus gauche associée semble-t-il à une fracture de la clavicule selon un compte-rendu d'hospitalisation ;
* une fracture luxation bi-malléolaire de la cheville gauche.

Le traitement a comporté :

* une hospitalisation en chirurgie du 2 au 10 mai 2007 pour bilan des lésions, ostéosynthèse des fractures de la cheville gauche par plaque et vis, et mise en place d'une botte plâtrée, immobilisation du membre supérieur gauche par une attelle coude au corps ;
* un séjour en rééducation du 10 au 16 mai 2007 pour surveillance ;
* un changement de centre de rééducation pour des raisons familiales avec séjour du 16 mai 2007 au 13 juillet 2007, avec ablation des immobilisations le 13 juin 2007, rééducation, reprise de la marche sous couvert d'une canne tripode début juillet 2007 ;
* l'abandon de la canne à la fin septembre 2007 ;
* la poursuite de la rééducation en ville 2 fois par semaine pour le membre supérieur gauche et le membre inférieur gauche, jusqu'en avril 2008 ;
* une hospitalisation du 13 au 16 avril 2008 pour ablation du matériel d'ostéosynthèse de la cheville gauche.

Les doléances sont représentées par :

* la persistance au niveau de l'épaule, d'un frein à la mobilisation,associé à des douleurs lors des efforts et lors des variations barométriques ;
* la persistance au niveau de la cheville gauche, d'une gêne douloureuse permanente, associée à une limitation de la mobilité, à une augmentation des douleurs à la marche prolongée, aux efforts, avec boiterie de démarrage et de fatigue au-delà de 2 km de marche, un gonflement de la cheville gauche lors des trajets en avion.
* un épisode dépressif traité pendant l'été 2008 par antidépresseurs pendant environ 45 jours,avec reprise d'un traitement récent par DEROXAT.

L'examen clinique retrouve :

* une épaule gauche freinée et sensible en bout de course, en particulier en antépulsion, rétropulsion et dans le complexe inférieur, avec diminution de la force lors des manœuvres de mise en tension de la coiffe des rotateurs.
* des cicatrices chirurgicales de la cheville gauche, encore sensibles à la face interne, associées à une augmentation de volume de la cheville gauche.
* un accroupissement limité à gauche, un appui monopodal gauche instable
* Une tibio-tarsienne gauche limitée en flexion dorsale et plantaire, une sous-astragalienne gauche quasi ankylosée.

*Une gêne temporaire totale existait pendant les périodes d'hospitalisation, soit du 2 mai 2007 au 13 juillet 2007 et du 13 au 16 avril 2008.
* Une gêne temporaire partielle pour les activités quotidiennes et ludiques existait du 13 juillet 2007 au 30 septembre 2007 du fait de la poursuite des soins, de l'utilisation d'une canne, des douleurs, avec quelques contraintes d'aménagement de sa maison pendant les 21 premiers jours après son retour au domicile : installation d'un WC chimique,prise de douches chez des amis.
* Une seconde période de gène temporaire partielle doit être retenue du 17 avril 2008 au 20 avril 2008 après ablation du matériel d'ostéosynthèse.
* Une période d'observation avec gêne s'est ouverte le 1er octobre 2007 et s'est poursuivie jusqu'au 12 avril 2008 du fait de l'arrêt des activités
sportives.
* Une seconde période d'observation avec gêne doit être acceptée du 21 avril 2008 au 6 novembre 2008.
* L'arrêt des activités professionnelles était justifié du 2 mai 2007 au 5 août 2007, puis du 13 avril 2008 au 20 avril 2008.
Il convient de noter qu'à la reprise de travail, il a bénéficié d'un poste aménagé sans port de charges,sans voyages à l'étranger, sans perte de
revenu.

La consolidation a été fixée le 6 novembre 2008.

C'est avec ce qui va suivre, que vous allez pouvoir déterminer votre indemnisation, c'est la conclusion droits communs 2006



* Les séquelles fonctionnelles douloureuses de l'épaule gauche et de la cheville gauche justifient une atteinte permanente à l'intégrité physique et psychique évaluée à 15 %.

* Les souffrances endurées prendront en compte les lésions initiales, les traitements, l'évolution, et seront qualifiées de 4/7.

* Les différentes cicatrices chirurgicales et l'augmentation de volume de la cheville gauche justifient un dommage esthétique évalué à 2/7.

* Il existe une répercussion sur les activités ludiques : tir à l'arc, vélo.

* Il n'y a pas de répercussion sur les activités professionnelles, mais il convient de noter l'existence de quelques difficultés au port de charges lourdes et pour les voyages prolongés en avion.

* Des réserves en aggravation restent nécessaires pour la cheville gauche : arthrose.


Voilà donc le résultat final, à partir de maintenant je vais être en mesure d'être indemnisé par l'assureur adverse, encore une grosse page qui se tourne.
Il reste quand même deux étapes importantes : la proposition d'indemnisation et l'expertise par la sécurité sociale (dans le cadre de l'AT).

A retenir : (similaire à la première expertise)


* Pas de demi mesure, on vient avec TOUS les documents fournis par les différents services.
* Il faut être très précis, quand au siège et à l'intensité de ses douleurs ou de ses gênes
* Il faut bien insister sur tous les points ayant variés depuis la précédente expertise
* Pas la peine de tricher, pour gonfler son handicap, les tests de mobilité sont imparables
* Il ne faut pas hésiter à tout déballer de sa vie entre le moment de l'accident et l'expertise, tous les impacts psychologiques sont à prendre en compte.
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 12

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 15:37

Et bien voilà, à ce stade, je vais recevoir la visite du représentant de l'assureur adverse, pour que l'on établisse mon droit à l'indemnisation, bref on va parler sous.

Là encore, cela va venir vite, il faut que j'arrive à avoir une fourchette de l'indemnisation à laquelle je peux prétendre, comme je n'ai à aucun moment fait appel à une association pour me défendre, je dois donc trouver seul les infos.

Ce n'est pas simple, mais ce n'est pas non plus insurmontable.

Vous êtes prêts ? Allons y

Première étape, lister les points d'indemnisation du droits communs 2006. Soit dans mon cas :

Il faut convertir les période GTT / GTP et GTR en nombre de jours


Gêne temporaire totale 75 jours
Gêne temporaire partielle 82 jours
Gêne temporaire résiduelle 393 jours
AIPP 15%
Souffrances endurées 4/7
Préjudice esthétique 2/7
Préjudice d'agrément non estimé

Pour trouver les montants, il faut faire une moyenne entre plusieurs sources : (Tableaux sous format ODS à votre disposition par MP)

Fichier FVI: faites une recherche selon vos critères, moyennez les valeurs de l'ensemble des fiches.
Le rapport de l'Agira fichier pdf à télécharger
Le site de l' AAF
Seuls les postes AIPP, souffrances endurées et préjudice esthétiques sont calculables par cette méthode.

Pour arriver au calcul suivant
FVI AGIRA AAF
Mini 2675026000
Moyenne 35586 30165
Maxi 34500 36000
M.intermédiaire 35586 30471 31000

Soit une moyenne globale de 32352 euros.

Cela vous donne une bonne idée, de ce que vous êtes en droit de toucher au titre de l'indemnisation, attention, ces chiffres sont à considérer que si vous n'avez aucune responsabilité, dans le cas contraire il faut y soustraire votre taux de responsabilité.

Pour l'indemnisation finale, il faudra rajouter :

* Les périodes de gêne temporaire
* Les pertes de salaire
* Les frais occasionnés et restants à votre charge

Bon, au prochain épisode, je vais vous détailler un peu tout cela, prévoir l'aspirine, tout n'est pas rose au joyeux pays des bisounours, fusse t'ils motards.

Petit rappel sur les définitions :

* AVP -> Accident de la voie publique
* AVP corporel -> Accident de la voie publique avec blessé
* MC -> Main courante
* PV -> Procès verbal
* TRANS PV -> Mécanisme de transmission du PV de l'AVP aux différentes parties impliquées
* GTT -> Gêne temporaire totale (période de gêne totale dans les activités personnelles (dont ludiques et sportives) pendant la période d'hospitalisation et/ou d'immobilisation totale à domicile
* GTP -> Gêne temporaire partielle ( de toutes les activités personnelles (dont ludiques et sportives)
* GTR -> Gêne temporaire résiduelle (période d'observation avec gêne pré consolidation)
* Consolidation -> Date à laquelle, un représentant du corps médical, après analyse des blessures, des actions correctrices entreprises, des séquelles liées à l'ètat initial, déclare qu'en l'état actuel de la médecine, aucune nouvelle action n'est en mesure de permettre l'amélioration de votre état de santé.
* AIPP -> Atteinte permanente à l'intégrité physique et psychique. S'évalue en pourcentage
* SE -> Souffrances endurées. S'évalue sur une echelle de 7
* DE -> Dommage esthétique, S'évalue sur une echelle de 7
* Préjudice d'agrément -> Préjudice impactant vos activités ludiques et sportives
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 13 Décodage

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 15:42

Bon maintenant, il faut savoir décoder une offre d'indemnité, car il y a une subtilité.

En se basant sur un calcul moyen pour :
* AIPP 15%
* SE 4/7
* DE 2/7

On peut obtenir une indemnité, ainsi répartie :

* AIPP : 21000 € (L'AIPP se calcule par la valeur du point multiplié par le nb de points (1% = 1 point) la valeur du point est variable selon les atteintes et les jurisprudences en cours, l'âge de la victime)

* SE : 8000 € (Les souffrances endurées, sont évaluées selon un barème propre à l'assureur, avec une variation selon le seuil enduré, il n'y a pas de valeur du "point" mais plutôt une courbe de valeur progressive, pour une SE de 6/7 les sommes peuvent dépasser les 50000€)

* DE : 1500 € (Comme pour les SE, mais avec aussi une variation due à l'age, le sexe et l'emplacement des DE et leur impact sur votre vie sociale et/ou professionnelle)

* Préjudice d'agrément : 2000 € (Au forfait par l'assureur, sauf cas d'exception, comme les compétitions à haut niveau)

Soit au total 32500 € auquel vont s'ajouter les périodes de gêne, qui se calculent généralement à partir d'un forfait mensuel et ramené au nombre de jours, puis s'applique une réduction selon la période de gêne.

Pour simplifier le calcul je vous donnes la valeur par jour, que j'ai obtenue :

* GTP : 16.67 € (75 jours)
* GTT : 8.54 € (82 jours)
* GTR : 2.48 € (393 jours)
Soit au total : 2925 €

Puis vous devez déduire vos avances percues. (dans cet exemple 0 €)

Votre indemnisation (hors frais) s'élève donc à : 35425 € (Bien sur, il faut encore ajouter vos frais personnels pour obtenir votre indemnité totale)

Si vous n'êtes pas dans le cadre d'un AT, cela s'arrête ici.

La subtilité, vient pour les personnes victimes d'un AT. Dans ce cas la sécurité sociale va vous faire passer une expertise médicale, pour déterminer votre taux d'invalidité (la Sécurité sociale à son propre barème d'attribution et ne prends en compte que la partie fonctionnelle)

La loi française, ne permet pas l'indemnisation double, donc l'assureur adverse va devoir réserver une partie de votre indemnité, pour rembourser la sécurité sociale des sommes qu'elle va vous verser.

Préalablement à la loi Badinter, toute votre indemnité était mise en réserve en attente de la sécurité sociale et le remboursement se faisait sur sa totalité.

Mais c'est maintenant un calcul différent, à notre avantage, qui est pratiqué.

En attente de la sécurité sociale, l'assureur adverse vous doit les indemnité suivante : SE + DE + préjudice d'agrément + frais + pertes de salaire, soit dans l'exemple 14425 €
Il va vous adresser un procés verbal d'indemnisation que vous devrez contre signer, à sa réception le versement se fait après un délai de 15 jours, délai qui vous permet de dénoncer ce procés verbal (même si vous l'avez signé).

La partie restante, la partie AIPP est mise en réserve en attente de la créance de la sécurité sociale, son montant vous reste acquis, mais son versement pourra être modulé ainsi :

* Assureur : 21000 / Sécurité sociale : 0
* Assureur : montant restant / Sécurité sociale : Capital versé
* Assureur : 0 + remboursement capitalisation sécurité sociale / Sécurité sociale : Rente trimestrielle viagère (Attention son taux évoluera au gré de votre incapacité)

A retenir :

* Droits acquis et payables selon Pv d'indémnisation : (AT) SE, DE, préjudice d'agrément, frais, perte de salaire. Hors AT ajouter l'AIPP
* (AT) Droits acquis, mais mis en réserve pour la créance sécurité sociale : AIPP
* (AT) Si la sécurité sociale verse un capital ou une rente le montant de l'AIPP est réduit d'autant.

Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Fat Boy Jim le Ven 12 Nov 2010 - 15:46

T'avais raison : çà fait mal au crâne !!! Mais comme ça pourrait être utile à chacun de nous un jour... Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 105395

___________________________________________________________________________________________________________________________________
Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait.

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Team_r10
Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso214 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso215 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso216 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso211 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_10

Le blog de Jim : Climb & Ride
Fat Boy Jim
Fat Boy Jim
Modo
Modo

Masculin

Messages : 38224
Age : 48
Emploi/loisirs : Tapoteur de clavier
Localisation : Grenoble

http://climbandride.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 13 Décodage suite

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 16:00

Dans le cadre d'un AT, vous allez passer devant le médecin conseil de la caisse d'assurance maladie.
Celui ci va déterminer selon un barème indicatif d'invalidité, votre age, vos aptitudes et qualifications professionnelles, la nature de votre infirmité et votre état général, votre taux d'invalidité.

Ce taux vous sera communiqué ainsi qu'à votre employeur, sous un délai de 15 à 30 jours, vous aurez deux mois pour contester cette décision, auprès du tribunal des contentieux de l'invalidité (TCI)

Si le taux retenu est inférieur à 10% vous recevrez une indemnité sous forme de capital :

Taux d'incapacité permanenteMontant de l'indemnité (01/01/2008)
1%378.27 €
2% 614.80 €
3% 898.39 €
4% 1471.92 €
5% 1792.23 €
6% 2221.62 €
7% 2694.09 €
8% 3214.21 €
9 % 3781.38 €

Cette somme est versée en une seule fois, après le délai de recours de deux mois, elle est exonérée de la CSG et de la RDS, elle n'est pas imposable.
Son montant peut être révisé, si votre taux d'incapacité augmente, tout en restant inférieur à 10%
Cette somme est à déduire du poste AIPP obtenu auprès de l'assureur adverse.
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 13 Décodage suite 2

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 16:05

Si le taux retenu est égale ou supérieur à 10% vous recevrez une rente viagère :

Le calcul se base sur les 12 mois de salaire précédant l'accident.

Mode de calcul de 10 % à 50 % = cumul 12 derniers mois de salaire, multipliés par le taux d'incapacité préalablement divisé par 2
Ex pour une invalidité de 12% : Salaire annuel X 6%

Mode de calcul de 51% à 100 % = cumul 12 derniers mois de salaire, multipliés par le taux d'incapacité préalablement multiplié par 2
Ex pour une invalidité de 70% : Salaire annuel X ( (50 : 2) + (20 x 1.5) ) soit Salaire annuel X 55 %

Cas particuliers, s'ajoutant à la rente viagère :


Incapacité permanente égale ou supérieur à 66.66%
-> La victime bénéficie d'une exonération du ticket modérateur (prise en charge à 100% des soins et traitements hormis les médicaments à étiquette bleue)

Incapacité permanente égale ou supérieure à 80 %
-> (si obligation de recours à l'assistance d'une tierce personne) Le montant de la rente est majoré de 40%

La capitalisation, calculée par le montant associé à l'espérance de vie, de la rente viagère, vient en déduction du poste AIPP obtenu auprès de l'assureur adverse.
-> Autant dire, qu'il ne vous devra plus rien au titre de l'AIPP, mais devra la différence à la sécurité sociale.

Période de versement de la rente d'incapacité :


* Taux supérieur à 10 % et inférieur à 50% -> Versement trimestriel. ( Salaire annuel x taux / 4 )

* Taux égal ou supérieur à 50 % -> Versement mensuel. ( Salaire annuel x taux / 12 )

Les rentes d'incapacité sont exonérées de CSG et RDS, ne sont pas imposables et sont versées jusqu'au décès de la victime.
Le montant de la rente est revalorisé au 1er janvier de chaque année ( + 1.1% en 2008)

Modification ultérieure du taux de rente :

Le montant de la rente est susceptible de varier au long de son attribution :

* Motif économique : Revalorisation périodique des rentes.
* Motif médical : En cas de modification de l'état d'incapacité de la victime, il y a procédure de révision qui peut aboutir soit au maintien de la rente, soit à sa suppression, soit à la modification de son taux.

Le rachat de la rente :

La rente peut être, sous certaines conditions être : (demande par lettre AR à l'aide du formulaire S6102)

* Transformée en capital (maximum 1/4 du montant capitalisé).
* Transformée en rente viagère, qui sera versée pour moitié au conjoint survivant.


C'est fini, vous pouvez prendre une aspirine. Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 594508

A retenir :

* Taux d'incapacité de 0 à 9 %, vous recevrez un capital. Le poste AIPP obtenu auprès de l'assureur sera déduit du montant de ce capital.
* Taux d'incapacité de 10 à 100 %, vous recevrez une rente viagère. Le poste AIPP obtenu auprès de l'assureur sera déduit de la capitalisation de la rente.
* A tout moment, vous pouvez demander à l'aide du formulaire S6102, le rachat d'un quart maximum de votre rente viagére.
* A tout moment vous pouvez demander le versement, après décès, de la moitié de votre rente à votre conjoint à l'aide du formulaire S6102.

Tous calculs faits, le montant du poste AIPP obtenu auprès de l'assureur, vous sera versé totalement, mais par deux organismes. (Voir même plus si vous bénéficiez d'une rente viagère)


Dernière édition par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 16:13, édité 1 fois
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Episode 14 Epilogue

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 16:12

Me voilà donc, deux Trois ans après l'AVP

Quelques constatations :


* Les indemnisations dues par l'assureur ont été versées. (Achat du MP3 & équipements de sécurité + cadeaux à tous ceux qui m'ont assistés)
* L'indemnisation due par la CRAM au titre de l'AT ont été qualifiés en rente viagère.

Je n'ai à ce jour, aucunes nouvelles concernant mon dépôt de plainte et la tenue d'un éventuel procès. (MAJ ! Toujours pas de nouvelles, amha il à été classé sans suites Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 739888 )

Mon taux final d'AIPP est de 15 %.

Du fait de mon taux d'AIPP, mon poste de travail à du être aménagé (en fait c'est plutôt un aménagement sur les déplacements pro et le port des charges).


Les suites prévues :

* Visite annuelle à la CRAM pour le maintien, la diminution ou l'augmentation de mon taux d'AIPP. (MAJ : Il n'y en a pas eu encore)
* Une reprise des activités sportives de loisir (tir à l'arc) d'ici 3 à 5 ans.
* Des douleurs à la cheville et à l'épaule selon les variations d'hygrométrie et d'altimétrie. (MAJ : C'est même pire que je ne croyais Sad )
* Une pénibilité à la station débout. (MAJ : Comme pour la cheville et l'épaule)
* Une apparition précoce d'arthrose prévisible d'ici 1 à 2 ans. (MAJ : Rien pour le moment Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 594508 )
* Une incapacité peut être définitive à pouvoir courir. (MAJ : C'est bien parti pour... Sad )
* Coté employeur, j'ai intégré le contingent des travailleur handicapés.

Voilà, maintenant le dossier est clos, il ne pourra être réouvert, que si il y a évolution de mon handicap et pour l'éventuel procès contre le conducteur ayant provoqué l'accident.

Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 16:39

Voila, maintenant, vous pouvez voir comment se déroule un accident et les suites qui en découlent.

J'espère que ce post ne sera jamais rien d'autres qu'un témoignage, mais si un jour il devait vous arriver un tel accident, au moins vous pourrez comprendre tout ce qui va se passer et croyez moi, parfois l'inconnu est plus angoissant que la douleur. Embarassed

Le 02 mai 2010, j'ai été symboliquement me recueillir à l'endroit même ou je me suis retrouvé en attendant les secours, pour la première fois depuis le jour de l'accident, j'ai pu en toute sérénité repenser à ce jour ou j'ai vu quand même les choses tourner court pour moi.
Je m'en sort vraiment très bien, mais à quelques centimètres, c'était un accident mortel.

Ce qui maintenant me fais avoir la chair de poule, c'est de penser à tous ceux qui ont œuvré pour que mon accident ne soit pas si dramatique :

* Les gens sur place ce jour là et la dame qui à voulu m'amener une couverture.
* Le conducteur du véhicule sur la voie opposée, qui à témoigné spontanément.
* Les pompiers qui ont n'ont seulement fais leur métier (j'ai été SPV) mais aussi on su aussi donner une dimension humaine à leur intervention.
* Les forces de polices qui en plus de leur rôle ont aussi contribuer à dédramatiser, y compris auprès de mon épouse.
* Le chirurgien qui bien qu'ayant fini son service est resté en milieu de nuit pour m'opérer, pour s'assurer que j'aurais une reconstruction la moins invalidante possible.
* Les équipes soignantes qui de l'hôpital aux centres de rééducation ont toujours eu les mots pour m'aider à traverser la douleur et les
moments de déprime.
* Mes kyné qui ont su canaliser ma rage d'avancer et de marcher au plus vite, tout en me laissant prendre un peu d'avance sur le programme.

Et bien sur ma famille et mes amis, qui spontanément se sont organisés autour de mon épouse pour l'aider à gérer la situation (et vraiment cela n'a pas été rose tous les jours)

Trois ans plus tard, j'ai encore beaucoup de limitations, certaines d'ailleurs le resteront à vie, mais j'ai aussi le sentiments, d'être plus fort, plus sage que avant ce 02 mai 2007.

Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Jackyr le Ven 12 Nov 2010 - 17:23

Merci beaucoup Tidou pour ce "rapport" plus que complet. C'est vrai qu'il pourrait servir à quelqu'un, mais croisons les doigts pour que cela n'arrive pas.
Et bien sûr réput Very Happy
Jackyr
Jackyr
Membre assidu
Membre assidu

Masculin

Messages : 766
Age : 57
Emploi/loisirs : Cop de lycée et collège /jet-ski /moto
Localisation : Villeparisis

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Ovo le Ven 12 Nov 2010 - 17:26

Un grand merci Tidou pour ce témoignage, j'aurai très sincèrement préféré que tu sois sec sur le sujet, mais la vie l'a voulu autrement et ton récit est riche d'enseignement Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 467231

___________________________________________________________________________________________________________________________________
Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso219 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso218 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Beaujo12 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso211 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Logo_s11 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_12 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_10 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 442-9510
Ovo
Ovo
Admin
Admin

Masculin

Messages : 32470
Age : 50
Emploi/loisirs : Dir Tech immobilier / La vie / Le Morvan
Localisation : Val de marne

http://samedilerelooking.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Gekos le Ven 12 Nov 2010 - 17:27

Bien d'accord avec les commentaires précédents Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 218406
Merci le Tidou Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 467231
Gekos
Gekos
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 7500
Age : 38
Emploi/loisirs : créations métal / photo
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Invité le Ven 12 Nov 2010 - 18:08

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 467231 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 467231 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 467231

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Tidou le Ven 12 Nov 2010 - 18:09

Ben de rien les copains Very Happy

Faudrait surement réactualiser quelques bricoles, notamment au niveau du calcul des indemnités, mais la marche à suivre reste valable.

Cet accident m'a amené à réfléchir différemment ma manière de vivre la route.
Maintenant c'est sécurité d'abord, puis sécurité, en troisième point : la sécurité et seulement après je passe à l'agrément. Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 129364
Je suis aussi plus cool et encore plus attentif qu'avant, pour moi, comme pour les autres.

Maintenant que j'ai enfin fait le deuil de ce qui s'était passé ce jour là, j'en tire quelques bons cotés, comme le fait d'avoir appris à relativiser les petits tracas de la vie, ceux la même qui avant me taraudaient l'esprit...

Et puis j'ai pu m'acheter un MP3, reprendre la route là où je l'avais laissée et même en profiter encore plus. Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 994676

Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Inferno le Sam 13 Nov 2010 - 0:45

Témoignage très pratique et très utile j'y mettrai cependant un bémol sur juste après l'accident.

On ne bouge pas, on ne tente pas de solliciter ses membres ça ne fait qu'aggraver les blessures, on attend bien sagement les secours et bien évidement on ne retire pas le casque et on demande au gens de ne pas vous toucher sauf si c'est pour vous placer en PLS et par quelqu'un un qui sait le faire.

Par contre il est important de parler et de mobiliser les gens autour de vous.

Si dans l'assistance se trouve un médecin envoyer le boulet, les premiers secours c'est une formation à part. J'ai déjà vu des toubibs (pas plus tard qu'il y a 15 jours) faire un bilan ou aggraver des blessures en pratiquant un examen de cabinet, ce qui n'a rien à voir.
Inferno
Inferno
Membre assidu
Membre assidu

Masculin

Messages : 654
Age : 37
Emploi/loisirs : Policier de même pour les loisir ;)
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Invité le Sam 13 Nov 2010 - 0:50

Non je ne suis pas d'accord pour la PLS : si tu es conscient personne n'a à te mettre en PLS.

PLS = personne qui ventile mais INCONSCIENTE.

Pas contre je suis d'accord sur le fait que la médecine et le secours d'urgence sont 2 choses bien différentes.

Y a des toubibs qui ne voient que des "petits vieux" à longueur de journée (passez-moi l'expression s'il vous plait) et qui ne seraient pas capable de faire de l'urgence : tout juste médecin légiste (et encore). Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 218406

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Inferno le Sam 13 Nov 2010 - 1:09

Dom_quichatte a écrit:Non je ne suis pas d'accord pour la PLS : si tu es conscient personne n'a à te mettre en PLS.

PLS = personne qui ventile mais INCONSCIENTE.

Pas contre je suis d'accord sur le fait que la médecine et le secours d'urgence sont 2 choses bien différentes.

Y a des toubibs qui ne voient que des "petits vieux" à longueur de journée (passez-moi l'expression s'il vous plait) et qui ne seraient pas capable de faire de l'urgence : tout juste médecin légiste (et encore). Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 218406
Heu non surtout pas légiste c'est une spécialité Wink

Pour la PLS je suis pas urgentiste ni pompier toutefois au cours de ma formation on nous apprend à placer en PLS toute personne blessée mais avec un peu de bon sens (un inconscient pas de problème, un mec qui a des fractures ouvertes on peut éviter... enfin bref d'avoir un peu de discernement et de le faire si on l'estime utile).

En pratique je suis pas médecin ni pompier donc je me débrouille pour ne pas bouger un blessé sauf nécessité, on a des services spécialisés les pompier, samu etc... et à chacun son boulot
Inferno
Inferno
Membre assidu
Membre assidu

Masculin

Messages : 654
Age : 37
Emploi/loisirs : Policier de même pour les loisir ;)
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Sylvie le Sam 13 Nov 2010 - 7:05

Sylvie
Sylvie
En bonne voie
En bonne voie

Féminin

Messages : 241
Age : 64
Emploi/loisirs : Balades - Musique
Localisation : Jouy le Moutier (Val d'Oise)

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Nannan le Sam 13 Nov 2010 - 7:24

Très intéressant.
Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 292981

___________________________________________________________________________________________________________________________________
Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Av453710

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso110 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso110 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso111 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso112 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso113 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_11
Nannan
Nannan
Modo
Modo

Masculin

Messages : 17942
Age : 67
Emploi/loisirs : Retraité
Localisation : La Queue en Brie

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par JPClair le Sam 13 Nov 2010 - 10:27

Juste deux mots :
BRA-VO pour ce témoignage particulièrement précis et complet dans lequel tu n'as oublié aucun des aspects traumatisants d'un tel accident,
tant sur les plans physique que matériel et psychologique.
Post à conserver précieusement dans les annales du fofo !!!
JPClair
JPClair
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 3094
Age : 72
Emploi/loisirs : Retraité, généalogie, MacManiaque et tripodiste
Localisation : Avignon

http://gw.geneanet.org/jpclair

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Popol94 le Lun 15 Nov 2010 - 22:21

@ Tidou :

Je viens juste de lire ton témoignage car j'étais en déplacement toute la semaine dernière.

Je dois dire, comme tout le monde, merci pour ce témoignage qui, j'espère, ne servira à aucun d'entre nous mais qui se devait d'être dans ce forum.

Mais, car il y a un mais, il y a autre chose dans ce sujet. Ce récit met en valeur un homme que j'ai eu le plaisir de rencontrer en "chair et en os" .... Tidou !

A travers tout ton récit, tu apparais comme je te connais, précis, calme, pondéré et énormément humain !

En bref, je suis très fier d'avoir un pote comme toi !

Très amicalement.

Popol94
Popol94
Pilier de forum
Pilier de forum

Masculin

Messages : 1852
Age : 58
Emploi/loisirs : Ingénieur
Localisation : Val de Marne (94)

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Armand83 le Mar 16 Nov 2010 - 6:27

@ Tidou: A part le fait qu'on ne se connaisse pas "de visu", je pense pouvoir reprendre à mon compte les déclarations de Popol.

Merci donc pour ce témoignage à la fois technique et humain.

Bonne continuation!!

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 274356
Armand83
Armand83
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 8753
Age : 74
Emploi/loisirs : Retraité
Localisation : Allos 04 // La seyne sur mer 83

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Alberixu le Mar 16 Nov 2010 - 10:30

Bonjour

Merci pour ce témoignage et pour toutes les infos qu'il apporte.
Mais je souhaite à tous de ne jamais connaître un chemin semblable.

Bon courage et bonne journée
Alberixu
Alberixu
Pilier de forum
Pilier de forum

Masculin

Messages : 2525
Age : 82
Emploi/loisirs : Retraité
Localisation : Idf

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Titouan46 le Mar 16 Nov 2010 - 11:49

Bonjour,

tout à fait d'accord avec inferno, on ne bouge pas (même si on a peur de se faire rouler dessus)
quand je me suis retrouvé parterre j'ai tenté de m'asseoir, mais ça a fait "cruuuunch" et pour cause j'avais le bassin en morceaux et deux vertèbres en vrac sans parler d'un genou destroy et de la vessie éclatée; heureusement parmi les témoins il y avait un toubib et une infirmière qui m'ont pris en charge aussitôt. les gendarmes (2 motards ont pris leurs témoignages) et les pompiers m'ont mis dans une coquille
et j'ai pu voir avec quelles précautions car je suis resté conscient, heureusement il y a la morphine !

pour le reste je me suis adressé à la Fédération Nationale des victimes de la Route ( courriers, démarches avec l'assurance adverse, contre-expertise avec le médécin légiste puis indemnisation....ils ont leur avocat et ça évite pas mal de soucis, parce qu'il faut déjà se retaper si en plus il faut gamberger ....

___________________________________________________________________________________________________________________________________
x Peugeot BB1, Triumph "Scrambler" 250, Suzuki 500 GT, Suzuki 370 SP, BMW R 90S, Honda 500 CX, Yamaha 500 XT, Yam 600 puis 900 Diversion, Triumph Trophy 1200 (an. 2000) , side Yam 600 Fazer/Joker'1 Produc Side, Fuoco ie 2011

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 201210Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Sticke12 Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Stick10Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 024Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Logo_s10Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Rasso_11
Titouan46
Titouan46
Modo
Modo

Masculin

Messages : 11004
Age : 64
Emploi/loisirs : "Débroussailleur", promeneur de son chien
Localisation : Lot

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Tidou le Sam 20 Nov 2010 - 0:19

Embarassed Merci les copains.
Vos messages me touchent, j'ai essayé d'être le plus neutre possible pour que ce témoignage, ne soit pas une complainte.

Ce genre de mésaventure, peut arriver et la situation engendre, d'une part des souffrances physiques, mais aussi tout un tas de tracasseries diverses, quand cela arrive pour la première fois, devoir découvrir tout ça rajoute une peine en plus.
Alors au moins, même si vous n'êtes pas préparé à tout avec mon témoignage, vous aurez une idée des choses à venir.

Titouan46 a écrit:tout à fait d'accord avec inferno, on ne bouge pas (même si on a peur de se faire rouler dessus)

C'est difficile d'être d'accord avec ça, tout autant qu'être contre.

Dans mon cas, route peu passante, témoins autour, en fin d'après midi, oui je suis d'accord avec vous, j'aurais pu (du) ne pas bouger.

Mais, mon cousin est décédé écrasé par un camion, il est tombé à moto sur une autoroute en pleine nuit, sur la voie de droite, si seulement il s'était glissé sur la BAU il serait toujours en vie.
La police à vu les enregistrements vidéo (portion sous vidéo surveillance) il est tombé après avoir roulé sur un débris, il a réussi à appeler le 112 (utile parfois le casque bluetooth) et 2 minutes plus tard le camion est arrivé.

Pas facile de trancher donc. Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 375993

Ce qui est sur, c'est que si comme moi, vous avez décidé de bouger, il faut y aller vraiment en douceur et sans forcer du tout, ça bouge tant mieux, ça bouge pas, on reste sur place.

Contrairement à toi Titouan, je n'ai pas cherché à me relever ou m'assoir, mais juste glisser sur le coté, j'étais à cheval sur le coin de la bordure du trottoir. Je n'aurais pas essayé de me lever ou de m'assoir.

Pour ce qui est de l'assistance des associations et autres, c'est un choix à faire.
Si on pense ne pas pouvoir gérer la situation, il ne faut pas hésiter une seconde, leur aide peut être précieuse (et accessoirement il semble que les indemnités obtenues soient un peu supérieures)

Mais il faut aussi pouvoir le supporter, après avoir raconté à je ne sais combien de personnes, mon accident en détail, après m'être retrouvé en situation de faiblesse et de dépendance, c'est dur à vivre, notamment la perte de dépendance ( allez juste pour le fun, imaginez vous devoir vous faire amener aux toilettes et vous faire torcher les fesses à 36 ans, ça laisse songeur Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 129364 )

Alors quand j'ai vu que j'allais pouvoir gérer la situation tout seul, je n'ai pas eu l'envie de dépendre une fois encore des autres.

Et puis je voulais en finir vite, reprendre une vie "normale" le plus rapidement possible, passer par une assistance externe, de leur propre aveu, allait me couter pas mal de temps et comme tout le monde autour de moi à souffert de la situation, je ne me sentais pas de faire trainer les choses. Et bon, mes blessures n'étaient pas si graves.

Mais, c'est un choix à faire après y avoir bien réfléchis et en cas d'hésitation, il vaut toujours mieux se faire assister.
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Sylvie le Sam 20 Nov 2010 - 7:24

Nous avons connu tout ce que tu nous expliques. Avec notre fils qui a eu accident quelques jours avant ses 18 ans.
Une voiture lui a coupé la route alors qu'il était en vélomoteur. Bien lancé (Chaussée Jules César) il est passé par dessus la voiture et a été stoppé par un poteau. Sa jambe s'est "enroulée" dessus,résultat : tibia péroné (fracture ouverte), fémur cassé
Outre les opérations, les immobilisations, sa souffrance.............
Il a gardé une haine, une colère indescriptible pendant des années (pas géniale l'ambiance à la maison)
C'est finalement le procès de l'automobiliste qui l'a "guéri" de cette blessure là. C'est au tribunal qu'il a compris que la dame n'était pas une "tueuse" mais qu'elle s'est trouvée là au mauvais moment-mauvais endroit, en même temps que lui.

Pas simple à gérer non plus l'incompréhension.
Sylvie
Sylvie
En bonne voie
En bonne voie

Féminin

Messages : 241
Age : 64
Emploi/loisirs : Balades - Musique
Localisation : Jouy le Moutier (Val d'Oise)

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Invité le Sam 20 Nov 2010 - 14:54

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 218406

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Tidou le Dim 21 Nov 2010 - 0:25

Ah ouais j'imagine ce que cela devait être comme ambiance, je me souviens de ce que je pensais pendant mes périodes ou j'en voulais à la terre entière, heureusement j'étais en centre et cela m'est vite passé.

Le procès Suspect oui, je pense que cela peut vraiment aider, au moins pour avoir l'impression de clore quelque chose, pouvoir mettre un visage sur son " "agresseur" " et entendre ce qu'il peut dire de l'évènement.
Et puis je pense aussi que cela permet de faire prendre conscience aux gens que la responsabilité ne s'arrête pas à avoir seulement une assurance en règle.
Après les circonstances font que la sanction peut être plus ou moins sévère, selon si effectivement c'est un concours de circonstances improbables ou bien un comportement dangereux. C'est à un juge de trancher cela.

La seule chose qui est désolante, c'est qu'une sanction si juste soit elle, ne sera jamais une réparation, surtout quand le physique a été touché.

Tu as raison l' incompréhension est très difficile à gérer du coté victime, mais aussi très probablement du coté " "agresseur" " lors ce qu'il s'agit d'un accident qui n'est pas issu d'une intention ou d'un comportement dangereux.

Pas facile de toutes façons, on peut tous commettre un jour une erreur involontaire qui nous amène à faire basculer la vie de quelqu'un. Sad

Aujourd'hui j'en veux encore au conducteur, pas de manière viscérale comme au début, mais parfois quand je suis limité dans mes actions ou que je ne peux pas faire ce que je faisais avant, voir quand la douleur est trop forte, dans ces cas là, oui j'ai encore des ressentiments envers lui.
Ce n'est plus de la haine, mais plutôt un genre de regret, celui d'avoir croisé sa route à ce moment là. Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. 375993
Tidou
Tidou
Pilier de Forum
Pilier de Forum

Masculin

Messages : 4107
Age : 47
Emploi/loisirs : Photographie, Tir à l'arc
Localisation : Cergy

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Titouan46 le Lun 22 Nov 2010 - 16:05

Je n'en ai pas voulu longtemps au conducteur, bien que je sois passé à 2 doigts du costume en sapin à cause d'une hemorragie interne.
Je suis resté 8 jours dans un hôpital de province (carton au 4eme jour de vacances et j'étais intransportable même en hélico), ensuite transfert et réopérations à Garches, puis 6 mois dans un centre de soins de suite (accident le 2 aout 2002, 1ers pas en déambulateur le 13 décembre)
Réopérations en mai 2004, et 6 semaines en centre de rééduc...

Le procès a eu lieu à Cahors le 30/01/03, mais je ne m'étais même pas porté partie civile. J'avais reçu entre temps le pv de gendarmerie et j'ai compris ce qui s'était passé.

J'étais sur une RN large avec visibilité à 400 m, intersection avec une petite départementale, j'ai vu l'auto arriver, d'instinct j'ai ralenti, après 29 ans de moto tous les jours par tous les temps on apprend à préserver sa peau, il s'est arrêté, j'ai réaccéléré mais il est reparti du stop après avoir regardé à sa droite mais pas à sa gauche et comme j'arrivais de ce côté...
Il avait 22 ans, allait au boulot, était préoccupé et voilà. Il était tellement choqué qu'il a fallu que le médecin-pompier lui donne des sédatifs et il est venu prendre de mes nouvelles avec son père, l'après-midi même pendant que j'étais sur le billard.

Moi qui faisais 100 km par jour sur la Francilienne (IDF) et m'attendais à me faire shooter en allant au boulot, mais là, en vacances en sortant ma moto de révision, je me suis dit que j'avais eu du bol...
Titouan46
Titouan46
Modo
Modo

Masculin

Messages : 11004
Age : 64
Emploi/loisirs : "Débroussailleur", promeneur de son chien
Localisation : Lot

Revenir en haut Aller en bas

Accident  ! Témoignage et conduite à tenir. Empty Re: Accident ! Témoignage et conduite à tenir.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum